Des maniaques dangereux s’attaquent à l’Expo

Paru dans le Journal de Montréal durant l’Expo 67, un article sur la malpropreté et le vandalisme que subit l’Expo et la réaction des différents pays et commerçants participants.

Des vandales s’attaquent à des chefs-d’oeuvres exposés dans plusieurs pavillons
En dernière heure hier soir, nous apprenions que plusieurs actes de vandalisme ont été commis ces jours derniers sur de précieuses oeuvres d’art dans différents pavillons de la Terre des Hommes.
Plusieurs pays participants seraient découragés par ces actes qui ne peuvent provenir que de maniques dangereux. On répète qu’une conférence aura lieu et que les dirigeants des différents Pavillons songeraient à renvoyer leur chefs-d’oeuvers dans leurs pays respectifs. On nous a affirmé qu’une femme a été vue en train d’égratigner volontairement une des oeuvres de Toulouse Lautrec.

Indélicatesse généralisée
Sans être aussi dramatiques, les commentaires de plusieurs autorités de l’Expo sur la tenue de certains visiteurs semblent mériter également réflexion. Selon ces personnes, dignes de toute confiance, des visiteurs, sans manifester une rage destructrics aussi évidente, ne semblent pas se rendre compte qu’il est stupide et de la dernière indélicatesse de jeter ses rebus sur le plancher ou une cigarette encore allumée sur un tapis de valeur. Certains pavillons se trasformeraient en porcheries et les efforts des gens chargés de leur entretien ne suffiraient plus pour les maintenir relativement propres.

Journal de Montréal, 10 mai 1967

Related Posts with Thumbnails

One Comment

  1. Rebus jetés à terre… des hommes.

Laisser un commentaire

↓