Il se plaint de « mon vagin »

Un nouvel extrait de Madame est servie, le Courrier de sexologie du docteur Lionel Gendron, que l’on voit en couverture fort bien entouré de Réal Giguère et Claude Blanchard.

dimensions génitales penis trop petit vagin trop grand

DIMENSIONS GÉNITALES
Hull, juin 1969
Docteur,
J’ai 23 ans. Mon mari, 25. Un enfant. Bonne entente, sauf sur le plan sexuel. Il s’est toujours plaint de « mon vagin ». Encore plus déçu depuis l’accouchement. Moi, je crois que son pénis est d’un volume inférieur à la normale. Insatisfaire de ses dimensions génitales, je n’obtiens aucune sensation vaginale.
Est-ce une revanche psychologique de ma part? Je me sens complexée depuis le tout début du mariage à cause de ce problème. Mon mari a-t-il raison? Est-ce de la pure imagination? De toute façon, je n’y comprends rien. Je suis très inquiète pour mon avenir conjugal. Comment résoudre cette difficulté?

Réponse du docteur Gendron :
dimensions génitales penis trop petit vagin trop grand
dimensions génitales penis trop petit vagin trop grand

RÉPONSE
Dimensions normales des organes génitaux : le pénis en érection mesure en moyenne de 6 à 8 pouces de long, un pouce environ de diamètre. Madame, si votre mari possède ces dimensions, il est génitalement normal. Le vagin? 3 à 4 pouces de longueur. Le diamètre n’est pas facile à établir, car cet organe est comme un ballon dégonflé à l’état inactif. (…) L’accouchement n’a rien à voir avec le problème, car votre mari se plaignait de cette situation au tout début du mariage. Est-il grand ou petit? A-t-il une force musculature? D’après certains auteurs, cela n’a pas tellement d’influence sur les dimensions génitales.
Vos muscles sont-ils aussi relâchés que votre mari le prétend? Je ne le crois pas. (…) Apprenez à les faire travailler normalement.
« Je n’obtiens aucune sensation vaginale. » Le volume du pénis ne joue pas un grand rôle dans la sexualité de la femme, car les fibrilles nerveuses sont situées à l’entrée vaginale et au niveau de la vulve (grandes et petites lèvres).
La femme s’inquiète rarement des dimensions génitales de l’homme. (…) Vous êtes frustrée, je crois, par son comportement au début du mariage. Vous en avez assez d’être traitée de femme anormale, et vous vous vengez sur ses dimensions génitales. (…) En réalité, vous vous plaignez ainsi, car vous avez été profondément vexée dans votre féminité. Votre mari me paraît obsédé par ce problème. (…) En général, les hommes complexés, semi-impuissants, manquant de virilité, se concentrent maladivement sur les dimensions génitales de leur épouse. Au fond d’eux-mêmes, ils se sentent sexuellement inférieurs. Votre mari est probablement très inquiet de sa virilité. Comme beaucoup d’hommes centrés sur leurs organes génitaux, il croit peut-être qu’un pénis d’une grande dimension symbolise « la puissance mâle ».

À voir aussi dans nos archives :
* D’autres extraits de Madame est servie, publié aux Éditions de l’homme en 1970.
* Et pour les amateurs de courrier en général, de nombreux extraits de celui de Solange Harvey, et quelques-uns de Manuel Hurtubise dans Filles d’aujourd’hui.

Related Posts with Thumbnails

7 Comments

  1. Size THOSE matter.

  2. Le seul bon conseil à donner était de passer directement à la pratique du sexe anal qui aurait satisfait pleinement les deux partenaires.

  3. Oui! C’était si simple. Demandons-nous pas pourquoi le docteur Gendron a pu de job!

  4. Oui! C’était si simple. Demandons-nous pas pourquoi le docteur Gendron a pu de job!

  5. Moi non plus j’en ai plus. Je vais proposer un échange standard. En tout cas c’est encore plus croustillant que le courrier de Solange…

  6. Soit dit en passant un bouquin intitulé « Madame est servie » édité par Les Editions de l’Homme, ça vaut son pesant de cacahuètes.

  7. On en a quelques autres qui s’en viennent sur le site début septembre, mais à part 3 ou 4 lettres, le livre n’est pas si extraordinaire: les gens étaient encore assez conservateurs au sujet du sexe dans les années 60. Je préfère le Courrier de Solange des années 70 en fait.

Laisser un commentaire

↓