Down with the King!

L’origine de cette découpure de presse ainsi que sa date de publication sont inconnues. La fête de l’Empire (Empire Day) était célébrée au Canada à la fin du 19e siècle et dans la première moitié du 20e siècle, le 24 mai, jour de l’anniversaire de la reine Victoria d’Angleterre. Elle est devenue la fête du Commonwealth au Canada en 1958 et est par la suite disparue pour devenir ce qu’on appelle aujourd’hui la fête de la Reine (Victoria Day). Cet article doit donc être antérieur à 1958. Le professeur Chafe mentionné dans l’article est un Manitobain qui a écrit plusieurs livres et articles dans les années 1940 et 1950.

La futilité de la fête de l’Empire
Un historien de Winnipeg prétend qu’elle n’a plus sa raison d’être.

Winnipeg, 16. (PCf) — Le principal d’une école de Winnipeg, qui est en même temps historien et écrivain, croit que le jour de l’Empire est une chose tout à fait futile.
M. J.-W. Chafe, 52 ans, principal de l’école Alexandra, et auteur de plusieurs livres d’histoire, s’est attaqué à la conception actuelle de l’Empire au cours d’une allocution devant ses étudiants rassemblés pour célébrer le jour de l’Empire. M. Chafe a plutôt parlé du Canada.
Le jour de l’Empire est aussi démodé que les vélocipèdes et les vertugadins, a déclaré M. Chafe qui, avec la collaboration du Dr. A.-R.-M. Lower, de l’université Queen’s, a écrit Canada, a Nation, livre qui a été utilisé par les étudiants d’école supérieures dans la plupart des provinces. M. Chafe est aussi l’auteur de Canada, Your Country, et d’Early Life in Canada.
Dans son discours aux étudiants, M. Chafe a déclaré que le Canada est maintenant rendu à maturité et qu’il est une nation… ce qu’ignorent des milliers de Canadiens. « Demandez-leur ce qu’est un citoyen canadien, si le Canada a un drapeau et si le Canada paie des taxes à la Grande-Bretagne? »
« Trop de gens ignorent ces choses, a déploré M. Chafe, comme il y en a trop qui ne savent pas que la citoyenneté canadienne est une chose qui existe de fait, ayant été établie en janvier 1946.
« Remerciez Dieu chaque fois que vous verrez quelqu’un qui n’a pas l’impression qu’un Canadien soit un Anglais, soit un Irlandais, soit un Écossais… Un Canadien est une personne qui est née ici ou qui y a vécu ou encore qui a demandé son admission comme citoyen. »
Le cas des Canadiens français
Au sujet des Canadiens de langue française, M. Chafe a demandé: « Croyez-vous qu’on puisse s’attendre à les voir se joindre de gaieté de coeur aux manifestations de l’Empire britannique?… Nous ne devons pas être des nationalistes aux conceptions étroites, mais est-ce que l’histoire ne prouve pas que l’internationalisme est basé sur un nationalisme sain? » Il a ajouté que les Canadiens n’éprouvent aucune fierté envers leurs pays [sic] et qu’il est temps qu’ils fassent preuve d’un tel sentiment.

Related Posts with Thumbnails

Laisser un commentaire

↓