VM rehausse tes pieux sentiments

Voici ce qu’on a reçu de plus ancien à ce jour. Une édition de 1858 d’un livre de Godescard (1728—1800). Un lecteur nous dit : Je me permets de vous envoyer ceci, au plaisir de vous divertir. Deux beaux textes sur deux belles vies de saints. Un hardcore très ensanglanté qui ne fait que rehausser vos pieux sentiments et un autre plutôt rigolo. En bonus, deux magnifiques gravures! Bien à vous.

Saint Sébastien, endommagé :

Sainte Marguerite, vierge martyre « avalée par un monstre. » Elle en « transperça miraculeusement le ventre pour en sortir ». Ça fait du sens.

Une belle histoire avec force détails pour bien faire dormir nos enfants :

Quant à Vincent, il passa par tous les genres de tortures que put imaginer la cruauté la plus raffinée.
Le gouverneur le fit lier d’abord sur un chevalet et commanda aux bourreux de lui tirer les pieds et les mains avec des cordes, ce qu’ils exécutèrent avant tant de violence, que ses os en furent tout disloqués. À cette torture on ajouta encore celle des ongles de fer. Pendant ce temps, Vincent raillait les bourreaux et leur reprochait de manquer de force et de cœur. (…) Deux fois ils interrompirent les tortures afin de se reposer et de rendre plus vives les douleurs du martyr en laissant refroidir ses plaies; puis, animés d’une nouvelle fureur, ils le reprirent, déchièrerent toutes les parties de son corps avant tant d’inhumanité, qu’en plusieurs endroits on lui voyait les os et les entrailles; (…)
Dacien, plus furieux que jamais, le condamna à la question du feu, la plus cruelle de toutes. Vincent, insatiable de souffrances, monta sans effroi sur l’instrument préparé pour cette exécution; c’était un lit de fer dont les barres, faites en forme de scie et garnies de pointes très-aiguës, étaient posées sur un brasier ardent. On étendit et on lia le Saint sur cette horrible machine. Toutes les parties de son corps qui n’étaient pas tournées du côté du feu furent déchirées à coups de fouet et brûlées avec des lames toutes rouges. On jetait du sel sur ses plaies, et les pointes de ce sel, aidées par l’activité du feu, entraient fort avant dans sa chair. Sa graisse, qui fondait de tous côtés, servait d’aliment aux flammes et en augmentait la violence.

Le gouverneur désespéré le renvoya en prison, avec ordre de le coucher sur des morceaux de pots cassés, de lui mettre les pieds dans des ceps de bois qui lui tinssent les jambes fort écartées. (…) On mit ensuite le Saint sur un lit fort mou; mais à peine y fut-il couché qu’il expira. On croit que sa bienheureuse mort arriva le 22 janvier 304.
Dacien fit jeter son corps dans un endroit marécageux; mais Dieu envoya un corbeau pour le défendre contre la voracité des bêtes et des oiseaux de proie.

Sainte Pélagie était d’Antioche. Elle n’avait encore que quinze ans lorsqu’elle fut appelée, en 311, à la gloire du martyre. Les soldats chargés de l’arrêter prirent un moment où elle était seule à la maison. Quoiqu’elle ne doutât point qu’ils ne vinssent pour la conduire devant le juge, où sa chasteté aurait de rudes assauts à soutenir, elle ne se déconcerta pas et, afin de mieux cacher son dessein, elle les pria de lui permettre d’aller à sa chambre pour s’habiller et se parer. Les soldats y consentirent, et elle monta au haut de sa maison, d’où elle se précipita. Elle mourut sur le coup. Saint Chrysostôme dit que Pélagie avait Jésus dans son cœur, et que ce fut par son inspiration qu’elle agit de la sorte. Peut-être la Sainte espérait-elle seulement échapper aux mains des persécuteurs, et nul doute qu’il ne lui fût permis d’exposer sa vie pour conserver sa chasteté. Hors des circonstances dont nous parlons, ou sans une inspiration particulière, c’eut été un crime horrible que de se donner la mort.

Merci à Berthier pour ce joli cadeau. Si vous avez vous aussi des raretés qui seraient belles sur les internets, pas besoin qu’elles soient du 19ème siècle, envoyez-les à Vieille Marde.

Related Posts with Thumbnails

One Comment

  1. Nedila Mythcity via Facebook

    Wow, si j’avais su que Tolkien avait publié un autre tome du Seigneur des Anneaux… Je cours me le procurer!…

Laisser un commentaire

↓